Les associations

Animations

En mai 2009, l’association COP a proposé un premier festival de contes « Palabres sous le châtaignier » : la parole avait été donnée aux habitants par le biais d’une « ruche à messages » dans laquelle chacun pouvait déposer une histoire, un témoignage, repris ensuite et mis en voix par le conteur Jean Paul Jousselin.
En 2010, l’association a poursuivi le travail sur l’oralité en associant les habitants du territoire par des opérations de collectages sur le thème du jardin. Un spectacle de restitution a ensuite été créé et présenté à l’automne 2010 « Papotages au potager », associant les bénévoles de COP et des conteurs ardéchois professionnels (Anne HENGY, Lisa BAISSADE, André DURU).
En 2011 a débuté le travail sur le thème de la paresse : collectage auprès des habitants, création d’un spectacle de restitution intitulé « On fait tout le temps rien » basé sur les histoires, anecdotes et récits glanés, en partenariat avec les relais de St Sauveur de Montagut et St Etienne de Serres. Ce travail a donné lieu à l’organisation d’évènements festifs « Un temps pour la paresse » les journées des 1er Mai 2011 et 1er Mai 2012.
En 2013-2014, nous avons travaillé sur le thème de la rencontre en partenariat étroit avec la commune et le relais BDP de Beauvène : collectage auprès des habitants, création d’un spectacle de restitution intitulé « Rencontre et vous, rencontre émoi » avec l’appui de la conteuse professionnelle Anne HENGY joué le 25 janvier 2014 à Beauvène et le 26 janvier à Saint Vincent de Durfort …sans oublier l’organisation de la journée festive du 1er Mai 2013.

Jeudi 1er Mai 2014 à St Vincent de Durfort :
La fête de la paresse, intitulée « Doucement l’après midi, pas trop vite le soir », s’est déroulée en fin de journée. Après un petit thé offert par la COP, une marche lente a démarré, croisant des installations insolites, ponctuée de quelques notes de violon et flûte, de belles histoires offertes par les conteurs Anne HENGY et Daniel RICHOMME. Ont suivi le spectacle de contes du talentueux Gérard POTIER « Pas bouger le chien », puis la chorale « Aldente » de St Michel de Chabrillanoux. La journée s’est clôturée avec la projection au Temple du film « Alexandre le Bienheureux » d’Yves ROBERT.

Samedi 23 août 2014 à Gruas (commune de St Vincent de Durfort) : première édition d’une soirée autour des étoiles intitulée « Et les étoiles paressent ».
Au programme : pique nique commun, des contes sur le thème des astres par Alice ALMONTE (conteuse amateur de Privas), des interventions de Sébastien PALIX spécialiste des étoiles, récital de piano par Sylvie JOLIBOIS.

/ Détails des actions et programmations 2015 :

Deux manifestations publiques sont prévues, au mois de mai 2015, sur la commune de Saint Vincent de Durfort :
· le vendredi 1er Mai : 5ème journée de la paresse, soit une manifestation intitulée
« Et si ça s’rait Dimanche », axée sur l’oralité, le conte, autour du thème des Dimanches,
· le lundi 18 mai : une veillée contes intitulée « Jaulin en mai et en remet », avec le talentueux conteur Yannick JAULIN.

.1. Le 1er Mai 2015 : 5ème journée de la paresse intitulée « Et si ça s’rait Dimanche »
Elle se déroulera sur la commune de Saint Vincent de Durfort, au hameau du Chambon de Bavas.
En effet, l’association COP souhaite que cette journée soit aussi celle des habitants : ils sont invités à y participer activement.

Déroulé, programmation prévisionnels :
Rendez-vous à Saint Vincent de Durfort, au hameau du Chambon de Bavas, à l’heure du pique-nique avec le traditionnel « apéro contes ».
En écho aux précédentes fêtes de la paresse sont proposés des déambulations/ateliers/ installations/ animations dont un jeu invitant au collectage, en lien avec notre nouveau thème « Les dimanches ».
Sont notamment prévus : du mime et de l’orgue avec Philippe Duval, des moments de musique par des membres de COP et Sylvie JOLIBOIS, de la chanson avec Amélie (ou Mireille Seguret), des contes avec Manu Torlet, Vincent Loron et Anne Hengy conteurs professionnels ….
L’après midi se clôturera par une « guinguette » avec le groupe « La P’tit Bastringue d’Amélie » (chanson, orgue, piano, accordéon).
Cette journée se veut bucolique, poétique, une occasion de « buller », mais aussi de rencontrer (autrui et soi-même), de surprendre et être surpris, de raconter et se raconter…Elle est aussi un moment fort pour réaliser des collectages sur le thème des Dimanches, en lien avec le projet de collectage/restitution qui se déroulera sur 2015/16 (spectacle de restitution en 2016).

.1. Le 18 Mai 2015 : veillée contée « « Jaulin en mai et en remet », à partir de 20h30, à St Vincent de Durfort (salle de la mairie)

Yannick Jaulin nous concoctera une veillée à partir des contes de son riche répertoire.

Présentation de Yannick Jaulin :
Yannick Jaulin est né le 30 juillet 1958, à Aubigny, en Vendée. Fils d’agriculteurs, il crée, en 1982, un groupe de rock qui chante en patois poitevin. Conteur, Yannick Jaulin s’inspire des contes traditionnels, leur ajoute sa connaissance du monde rural, un zeste de patois, des éclairs de poésie et une bonne dose d’humour. En 1986, il tombe sous le charme du petit village Pougne-Hérisson, dans les Deux Sèvres. Devenu le chroniqueur officiel du Nombril du Monde, il y crée sa compagnie Le Beau Monde. Le Festival du Nombril du Monde qui a lieu tous les deux ans au mois d’août est devenu un rendez-vous incontournable des amateurs de spectacle vivant. En 2006, le metteur en scène Wajdi Mouawad lui propose un rôle de comédien dans Forêts. En 2014, Yannick Jaulin revient sur scène avec « Conteur ? Conteur ». En 2015, il tourne avec 3 spectacles : « Conteur ? Conteur » // « Jaulin en scène »// « Comment vider la mer avec une cuiller ».
+ d’info : http://www.yannickjaulin.com/

/ Détails du projet saisons 2015/16 en lien avec les relais BDP de St Fortunat-Dunières :

Pour 2015-16, l’association COP souhaite poursuivre son travail sur l’oralité mais également le partenariat avec une antenne relais de la BDP.
Le thème choisi pour le projet 2015-16 est celui des Dimanches, le fil conducteur : l’oralité, l’outil : le collectage.
Le relai BDP partenaire est celui de Saint Fortunat sur Eyrieux, fusionné récemment avec celui de Dunières sur Eyrieux. Ainsi les habitants de ces 2 communes seront collectés.

Aussi, en parallèle des manifestations programmées sur 2015 (§2), notre Association mènera ce projet biannuel avec :
en 2015 : des opérations de collectage en partenariat avec le relais BDP et communes de St Fortunat/Dunières puis ateliers pour monter un spectacle de restitution ;
au 1er semestre 2016 : présentation au public de ce spectacle de restitution, à 3 occasions (dans chacune des « communes cibles » et lors de la 6eme Journée de la paresse le 1er Mai 2016).

Ce projet biannuel est détaillé ci-après

.1. La démarche : choix du collectage associé au travail du conteur

Concernant le collectage :
Il s’agit pour les bénévoles de l’association COP de collecter auprès des habitants de la commune partenaire (à savoir St Fortunat), des histoires, anecdotes et autres témoignages. Nous tenons à rendre compte de la diversité de la population locale (âges, milieux, origines...) et à recueillir ainsi un portrait en « patchwork » du territoire.

Concernant le travail de restitution du collectage et la métamorphose opérée par le conteur :
Afin d’associer patrimoine et création vivante, le collectage deviendra la matière première du conteur. Ce dernier le restituera sous forme de spectacle, pratiquant ainsi ce que Pépito Mattéo appelle une « une artchéologie du quotidien ».
En confiant à un conteur leurs histoires, leurs mots, les habitants deviennent partie prenante de la création. En retour, ils reçoivent du conteur leurs paroles magnifiées, transcendant leur quotidien, leurs souvenirs, leurs impressions.

Concernant le thème :

Le thème des dimanches nous a paru intéressant à explorer pour échanger et construire autour de ce sujet une manifestation laissant place à la convivialité, la découverte de soi et des autres, le partage mais aussi l’insolite.
Ce sujet devrait ainsi permettre de recueillir une grande diversité d’anecdotes, témoignages, des plus émouvants aux plus truculents.

Entre les rangées d’arbres de l’avenue des Gobelins
Une statue de marbre me conduit par la main
Aujourd’hui c’est dimanche les cinémas sont pleins
Les oiseaux dans les branches regardent les humains
Et la statue m’embrasse mais personne ne nous voit
Sauf un enfant aveugle qui nous montre du doigt.
(Dimanche, Jacques Prévert)
En 2012 la COP travaille (!) sur la paresse, donc en 2013 sur la rencontre.
Or la rencontre : c’est le dimanche
Donc en 2015, le 1er mai (un vendredi) il est logique que dans la paresse apparaisse le dimanche.
Or, les dimanches, tout le monde en connaît, les statues dans les parcs, les oiseaux dans les branches, les poètes, les esthètes. Le bébé de 3 mois en a déjà vécu 12, bon ce n’est pas un "collecté" bien loquace, alors disons que la personne de 40 ans a vécu 4X12X40 soit 1920 dimanches et quelqu’un de 80 ans 3840 !

Qui osera dire qu’il n’a rien à en dire ?
Et vous faites quoi c’dimanche ?

Dimanche matin, encore au lit, TOUT est possible. Descendre à la mer, chiche ? passer faire la bise à tante Léonie, heuuu, désherber le potager, mais bien sûr, aller la voir ou pas cette fameuse expo Seurat ? enfiler les tennis et aller courir, initier la Première Séance d’Abdo-fessiers Dominicaux, se lancer dans un Paris-Brest, faire la déclaration d’impôts sur internet dernier délai... Ho, mais non, attends... V’là l’printemps Fernand, restons pas d’dans !

Avec tout ça c’est midi, donc poulet frites, bien entendu, et au dessert le Paris-Brest.

Dimanche après-midi... a passé comme un charme, passons-le sous-silence...

Dimanche soir, tout s’alanguit, tous s’alanguissent. C’est l’heure qu’on fait durer, l’instant qu’on joue à étirer, qu’on s’amuse, qu’on s’abuse à perpéterniser...

.2. Le travail avec une bibliothèque locale de prêt

Les antennes relais de la Bibliothèque Départementale de Prêts (BDP) recèlent une richesse extraordinaire, représentent un accès de proximité à un fond culturel vaste et de grande qualité. Toutefois, certains de ces lieux semblent avoir du mal à mobiliser la population, le nombre d’emprunteurs reste limité, alors qu’ils pourraient (re)devenir de véritables espaces d’échanges, vivants, autour du livre, de la culture...

L’association COP a émis ainsi le souhait depuis sa création de travailler en partenariat avec ces structures et nous l’espérons de concourir à leur valorisation. Chaque collectage est en effet l’occasion de présenter le relais (ses horaires, le fonctionnement de la navette…). Lors du spectacle qui clôture le projet, un temps et/ou un espace lui est dédié.

· Pour ce faire, en 2011-2012, nous nous étions rapprochés des relais de Saint Sauveur de Montagut et de Saint Etienne de Serres. Intéressés par notre projet, ils avaient participé aux opérations de collectage et en retour l’association COP avait joué le spectacle de restitution du collectage dans chacune de ces 2 communes.
· Pour la saison 2012-13 nous nous sommes centrés sur la commune de Beauvène. Pour réaliser les collectages, nous avons ainsi travaillé en partenariat étroit avec les bénévoles de son relais BDP : leur accueil et leur implication ont apporté beaucoup d’énergie au groupe.

Nous renouvelons cette expérience pour les saisons 2015-16. Le relais BDP partenaire est celui de St Fortunat (rencontres et accord de partenariats opérés en février 2015), qui a de plus fusionné dernièrement avec celui de Dunières. Ainsi du collectage sera également réalisé sur le territoire de Dunières.

Sur la base de l’expérience des saisons passées, notamment celle menée sur Beauvène en 2013, l’investissement du relais peut prendre plusieurs formes, à savoir (liste non exhaustive) :
· servir de médiateur pour les bénévoles de COP qui viendront collecter : transmettre les coordonnées de personnes et associations à collecter, informer sur des « dates clés » propices à réaliser des collectages, faire le lien avec les écoles, « introduire » les bénévoles de COP en contactant en amont les habitants à participer, programmer des rendez-vous …
· s’impliquer dans le travail de collectage :
· à partir d’une ruche à messages déposée dans le relais et dans laquelle les habitants peuvent y déposer récits, anecdotes, histoires, poèmes…en lien avec le thème des dimanches,
· par la réalisation d’opérations de collectage auprès des habitants (par les bénévoles des relais, accompagnés si souhaité de bénévoles de COP) ;
· diffuser l’information auprès des habitants qui fréquentent le relais BDP : présenter le projet, annoncer l’opération de collectage ainsi que les suites qui seront données (spectacle programmé début 2016) ;
· accompagner les bénévoles de l’association COP à la rencontre des habitants pour, à cette occasion, parler du relais BDP et inviter ces personnes à « passer la porte », à venir découvrir ce lieu et ses richesses.

En retour, nous proposons de jouer le spectacle de restitution du collectage dans les 2 communes cibles, St Fortunat et Dunières (lieu et date à définir conjointement).
Cette manifestation locale devrait ainsi permettre de créer un événement convivial, vecteur de liens : une occasion nous l’espérons de parler du relais (par exemple : présenter le relais le jour du spectacle en introduction, exposer des ouvrages dans le hall d’accueil de la salle de spectacle, proposer une lecture sur le thème des dimanches en 1ère partie…), d’y attirer pourquoi pas de nouveaux emprunteurs.

.3. Le déroulé :
Notre projet s’organise en 4 phases :

· janvier à juillet 2015 : collectage en lien avec le relais BDP partenaire, sur les communes de St Fortunat et Dunières sur Eyrieux (les relais ayant fusionné)
Plusieurs moyens de collectage sont explorés :
- collectage « direct », réalisé par les bénévoles de COP et/ou du relais, de façon individuelle ou collective, à l’occasion de manifestations, sur les lieux publics, le tout auprès des habitants et des élèves de l’école ;
- collectage « indirect », par le biais d’une “ruche à messages” déposée dans le relais BDP.

· vendredi 1er Mai 2015 : manifestation autour du thème des dimanches, à Saint Vincent de Durfort
En écho aux précédentes fêtes de la paresse sont proposés des déambulations/ateliers/ installations/ animations, en lien avec ce nouveau thème, ainsi que le traditionnel apéro-contes en ouverture.
Cette journée se veut bucolique, poétique, une occasion de « buller », mais aussi de rencontrer (autrui et soi-même), de surprendre et être surpris…elle est aussi un moment fort pour compléter nos collectages.

· dès le mois de mai 2015 : travail collectif sur la matière collectée
Avec l’appui de la conteuse professionnelle associée au projet, Anne HENGY (de Coux), qui nous accompagne depuis désormais 4 saisons et réalise la mise en scène du spectacle de restitution, un travail sur la matière collectée est réalisé, en plusieurs temps :
· écoute des collectages, retranscription,
· choix de séquences pour la création d’un spectacle,
· ateliers de « mise en voix et en espace », avec les adhérents de l’association volontaires,
· montage d’un spectacle de restitution, associant contes et récits, théâtre et danse, amateurs et professionnels.
On peut citer comme artistes professionnels ou amateurs, bénévoles de COP nous faisant profiter de leurs savoirs, expériences et talents : le saltimbanque Philippe DUVAL domicilié à St Vincent de Durfort, le conteur André DURU de Pourchères, la danseuse et musicienne Sylvie JOLIBOIS de Pranles, l’artiste peintre Pascal FALISSE liégeois de Pranles.

· printemps 2016 : spectacle de restitution des collectages, en lien avec le relais BDP partenaire. Le relais BDP de St Fortunat ayant fusionné avec celui de Dunières, le spectacle sera joué à 2 reprises, dans chacune de ces communes. (date et lieu à définir).
Il s’agit de témoigner du partenariat opéré entre notre association et le relais, de promouvoir à nouveau cette structure mais également de présenter aux habitants qui furent collectés dans ces communes le spectacle créé à partir de leurs témoignages.
Pour ce faire et si elles y sont favorables, lors du collectage, les coordonnées des personnes interviewées sont relevées et ces dernières sont invitées à assister au spectacle.

· 1er Mai 2016 : manifestation autour du thème des dimanches, à Saint Vincent de Durfort
Cette journée clôt le projet sur le thème des dimanches. Ainsi, le spectacle de restitution du collectage y est rejoué.